Les courtiers s’associent pour la représentation de leur intérêt

L’industrie du courtage connait des moments difficiles depuis quelque temps et les courtiers ne comptent pas rester sans rien faire. En effet, les courtiers de Forex et d’options binaires se sont associés à des fournisseurs de services pour créer une association sectorielle, laquelle aura pour vocation de normaliser la profession et relancer le secteur. Cette association arrive pile au bon moment, avec les nombreuses mesures prises par les régulateurs européens pour bloquer les courtiers et fournisseurs de services.

 

La fragilisation de l’industrie du courtage

L’association des courtiers du Forex et d’options binaires avec les fournisseurs de services est ce qui pouvait arriver de mieux pour l’industrie du courtage. En grande difficulté depuis quelque temps, le secteur du courtage est victime de plusieurs assauts à savoir la mauvaise publicité et les nombreuses restrictions des régulateurs européens. Les restrictions visent à empêcher les courtiers des produits spéculatifs à risque d’atteindre les clients. D’ailleurs, l’Autorité des Marchés Financiers a proposé l’interdiction des publicités numériques des produits spéculatifs et cela pourrait être adopté très prochainement par le parlement français. Les intermédiaires financiers n’ont plus de temps à perdre !

 

La lutte contre les marchés non réglementés

Les entreprises de courtage et les fournisseurs de service ont décidé de s’unir pour créer une association sectorielle afin de lutter contre les préjugés négatifs et donner une nouvelle identité au secteur. Le climat autour de l’industrie du courtage est dur à vivre, ceci par la faute des intermédiaires financiers non réglementés. Malheureusement, les mesures restrictives que prennent les régulateurs affectent aussi les entreprises qui exercent conformément à la réglementation européenne.

La création de l’Association Française de Courtiers et Prestataires de Services d’Investissement (AFCOPSI) n’a pas suffi pour limiter les préjugés négatifs des régulateurs. Une nouvelle association, dénommée Association des Courtiers Européens (European Brokers Association) (EUBOA), vient en renfort avec une adhésion plus large pouvant inclure 50 fournisseurs de services.

La démarche à suivre

La nouvelle association EUBOA vient pour remédier aux problèmes actuels de l’industrie du courtage et surtout lutter contre l’empressement des régulateurs européens à l’égard des courtiers réglementés. Elle va dans le même temps aider les autorités de régulations à trouver les vrais fautifs, les intermédiaires financiers non réglementés, qui ternissent la réputation du secteur. L’industrie du courtage pourrait retrouver ses moments de gloire si l’EUBOA réussit la mission qu’elle s’est assignée, surtout si elle devient un outil de relation publique au service des courtiers en règle et des clients. Mieux, l’EUBOA pourrait coopérer avec les organismes de réglementation pour trouver des compromis et améliorer les services proposés.

Toutefois, le groupe de courtier aura beaucoup à faire pour retrouver la clémence des autorités de régulation. Qu’il s’en souvienne que le rapport de l’AMF publié en 2016 fait état de plus de 12 000 plaintes déposées par des clients pour des pertes de plusieurs millions.